Tout export de marchandise nécessite de vérifier les exigences réglementaires et documentaires concernant le couple produit/pays.

Il est donc conseillé de vous renseigner sur les exigences qu’impose le pays de destination avant chaque exportation. Ainsi , vous sécuriserez l’entrée de votre marchandise dans ce pays.

En ce qui concerne le Canada, sachez que depuis le 15 janvier 2019, la loi sur la salubrité des aliments au Canada (LSAC) et le règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) sont entrés en vigueur.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) établit les politiques et les règlements qui régissent les importations d’aliments, d’intrants et de produits agricoles. Cette agence publie des informations et outils qui peuvent être utiles pour votre client , importateur canadien.

Mais si vous exercez dans le secteur de l’alimentaire, ou de l’agricole et que vous ciblez le marché canadien, il peut être judicieux pour l’exportateur de suivre ces informations spécifiques.

En effet, vendre à l’export est l’affaire des deux parties: l’exportateur et l’importateur. En fonction de l’Incoterm de vente, il revient plus généralement à l’exportateur de réaliser la liasse documentaire: celle-ci doit respecter les exigences réglementaires.

Mais votre produit doit également respecter les normes sanitaires du pays de destination : vous aurez d’ailleurs sans doute un certificat phytosanitaire à fournir en lien avec la réglementation canadienne.

Inscrivez-vous à ma newsletter

Merci, votre inscription est prise en compte.

Share This